Quand la garantie du véhicule est-elle perdue?

GARANTIE DU VÉHICULE

Aujourd’hui, nous souhaitons partager avec vous des informations concernant la garantie de votre véhicule.

La première chose à savoir est que, si vous avez acheté une voiture neuve, vous bénéficiez d’une garantie de 2 ans fournie par le vendeur (qui peut généralement être prolongée d’origine par le constructeur ou en souscrivant une extension de garantie), pour tout vice provenant de l’usine.

Pendant les six premiers mois suivant l’achat de la voiture, tout défaut est considéré comme d’origine. Si le vendeur estime que cela est dû à une mauvaise utilisation du véhicule, il doit le prouver. Au-delà de ces six mois et jusqu’à ce que les deux années (ou plus) soient terminées, les rôles sont inversés et vous devez être celui qui prouve que le défaut provient de l’usine.

Si pendant la période de garantie légale la voiture va en atelier, le calcul de la couverture est suspendu jusqu’à ce que le véhicule soit réparé. Par exemple, s’il est en réparation pendant 30 jours, la garantie légale doit être prolongée d’un mois sur la période initialement fixée.

Si vous achetez une voiture d’occasion, avec moins de deux ans d’utilisation, la garantie constructeur est toujours valable. Il est cependant important qu’avant d’effectuer l’achat, vous vérifiez que l’ancien propriétaire a effectué les révisions établies dans le carnet d’entretien spécifié fourni par le constructeur.

Pourquoi? Parce que la garantie du véhicule ne prendra en charge aucun défaut causé par le non-respect des délais du carnet d’entretien. Si l’entretien périodique a été dépassé de 3000 km ou 2 mois, il sera considéré comme non-conforme.

 

Où dois-je effectuer les révisions recommandées par le fabricant dans le carnet d’entretien?

La plupart des gens pensent qu’ils doivent se rendre dans un atelier officiel pour conserver la garantie de leur nouvelle voiture. Mais ce n’est pas le cas. En 2010, la loi régissant cette condition a changé – elle a été modifiée avec le règlement 46/2010 – et vous pouvez désormais vous rendre dans n’importe quel atelier, qu’il soit de la marque ou non, autorisé par le fabricant et qui fourni les pièces d’origine.

Le moyen de prouver au constructeur que vous avez respecté les révisions établies dans le carnet, sont les factures émises par les ateliers, qui détaillent les opérations effectuées, le kilométrage et les dates. Conservez toujours ces factures au cas où vous auriez à faire une réclamation.

 

Les appareils installés qui ne sont pas d’origine peuvent-ils endommager la garantie ?

Comme nous l’avons vu, les entretiens périodiques ne vous apporteront pas de problèmes tant que vous les effectuez en temps et en heure. Ce dont vous devriez vous inquiéter, c’est que se passe-t-il si vous installez des accessoires ou des appareils autres que ceux d’origine de votre véhicule?

Si votre véhicule commence à tomber en panne après l’installation de systèmes audio, de lumières LED, de haut-parleurs, d’alarmes, d’antivol, etc. Le vendeur tentera de tenir le produit ou l’installateur responsable des pannes. Voici nos conseils:

  1. Il est essentiel que vous vous assuriez que lors de l’installation, il n’y a pas de coupure des fils de l’un des systèmes (si tel est le cas, bien sûr, la garantie est rompue).
  2. Vous devriez essayer de choisir des produits éprouvés, qui ont été testés sur différentes marques et modèles de véhicules, et qui ont des indications et des garanties spécifiques à cet égard ( certification CE etc )
  3. Travaillez avec des ateliers réputés. Demandez à votre installateur de vous informer sur le fonctionnement entre les différents composants du véhicule, afin que plus tard le vendeur n’essaye pas, par exemple, d’attribuer le défaut de panne moteur à l’installation d’une alarme.

 

Démystifier les mythes …

La plupart des automobilistes sont réticents à installer un système inhibiteur de démarrage de peur de perdre la garantie de leur véhicule. L’antivol IGLA est un inhibiteur de démarrage qui a été testé sur différentes marques et modèles, et nous avons développé un micrologiciel qui communique avec le système du véhicule sans couper les câbles. Il n’endommage aucun composant du véhicule et, par conséquent, la garantie non plus. Il a également la certification CE.

Pour finir, il faut être très clair …

 

Dans quels cas la garantie du véhicule ne fonctionne-t-elle PAS?

La garantie du véhicule neuf ne couvre pas:

-Les coûts des entretiens périodiques et de la maintenance.

-Tout défaut causé par le non-respect des délais du carnet d’entretien; Si le client a dépassé l’entretien périodique de 3000 km ou de 2 mois, cela sera considéré comme une non-conformité.

-Parallélisme et équilibrage des roues dépassant 3000 km / 1800 miles ou 3 mois.

-Réglage ou mise au point des éléments de carrosserie après 3000 km / 1800 miles ou 3 mois.

-Remplacement des pièces d’usure (pneus, plaquettes de frein, amortisseurs, embrayage, etc.).

-Les vibrations et les bruits associés au fonctionnement normal du véhicule.

-Les détériorations telles que la décoloration, l’altération ou la déformation des pièces en raison de leur vieillissement normal.

-Dommages causés par le client : insertion de corps étrangers, tentative de démontage ou utilisation anormale; par exemple, surcharge ou utilisation à des fins de compétition.

-Dommages causés par l’utilisation de fluides, pièces ou accessoires, consommables ou carburants inappropriés ou de mauvaise qualité.

-Les dommages causés par des phénomènes naturels ou d’autres facteurs atmosphériques, ainsi que ceux causés par des accidents, des incendies, des vols ou des évênements extérieurs tels que les animaux.

-Transformations ou modifications effectuées par des sociétés non autorisées par la Marque.

-Incidents liés à l’odomètre du véhicule qui a été modifié ou dont le kilométrage réel ne peut être établi avec certitude.

-Les véhicules déclarés sinistrés/épaves par les assureurs.

-Véhicules dont le numéro de série a été modifié ou supprimé.